Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’adjointe au maire de Bordeaux, lancée en politique par A. Juppé et premier soutien de Laurent Wauquiez, admirons la souplesse d’esprit, a déclaré ce matin sur France Inter être en faveur de la suppression totale de l’ISF. Jusque-là rien d’étonnant pour cette chantre du libéralisme pour qui la valeur d’une personne se mesure à la teneur du compte en banque.

Mais le plus indécent dans cette affaire est la manière dont elle le justifie : « L’immobilier est un refuge pour beaucoup de Français pour faire face aux aléas de la vie et être propriétaire est quelque chose auquel les Français aspirent ». Puis elle ajoute, emportée dans son élan "Il aurait été plus intelligent d'exonérer la résidence principale qui est la quête de beaucoup de Français d'avoir un toit sur la tête ».

Ainsi, l’ISF est mauvais car empêcherait les français d’avoir un toit sur la tête…

Rappelons à Madame Calmels que pour payer l’ISF, il faut tout de même un patrimoine immobilier de 1,3 millions d’euros. De quoi rester bien au chaud chez soi pendant que des centaines de familles sont jetées à la rue en ce moment même. Mais sur ça, on entend moins Madame Calmels.

Combien de personnes payant l’ISF se sont retrouvées à la rue Madame Calmels ? Doit-on organiser une collecte pour que les assujettis à l’ISF puissent garder un toit sur la tête ?

La violence de classe prend souvent le visage de l’indécence.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :