Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LES FRANÇAIS PAYENT L'ÉCHEC DE LA POLITIQUE SANITAIRE DU GOUVERNEMENT

Le Président de la République avait annoncé le 14 juillet dernier « la France sera prête en cas de seconde vague ». Les dernières annonces confirment l'absence de mesures adaptées pour l'hôpital et

les soignants depuis la 1 ère vague. Quel échec ! La rupture de confiance avec nos concitoyens est totale.

Le Président de la République vient d'expliquer aux Françaises et aux Français ce qu'ils savaient déjà : l'épidémie de Covid-19 progresse dangereusement. Mais, plutôt que de rechercher une mobilisation collective autour de mesures cohérentes et partagées de lutte contre le virus, il s'est lancé dans l'escalade de l'état d'urgence sous lequel la population vit depuis plusieurs mois. Cela débouche sur l'annonce d'un couvre-feu dans les zones où la circulation du virus est la plus

forte.

Ces décisions font en vérité payer aux Français, et à la jeunesse en particulier, la mauvaise gestion de la crise sanitaire par le pouvoir. Elles sont le résultat du triple échec de la politique sanitaire d'Emmanuel Macron !

 

►Échec à permettre à chaque Français de se protéger par son refus de rendre les masques gratuits.

►Échec à mettre en place un dispositif de dépistage rapide et efficace pour tester, tracer, isoler et soigner.

►Échec à sortir l'hôpital public et les Ehpad de la crise par le refus d'embaucher massivement, d'ouvrir des lits, d'augmenter les salaires des personnels de santé à la hauteur de leurs missions.

Il les laisse prendre tous les risques dans les transports en commun ou au travail, mais prétend réduire leur vie sociale et culturelle.

Il stigmatise la jeunesse comme la prétendue responsable des contaminations. Il ne sait qu'attiser les peurs et diviser nos concitoyennes et concitoyens.

Le PCF propose :

Plan d'embauche massif dans nos hôpitaux publics, le triplement des services de réanimation, l'ouverture de lits pour compenser les 8 000 lits fermés ces deux dernières années. Les agents de service hospitaliers peuvent être pré-recrutés sans attendre.

40 000 soignants français dont de nombreux médecins travaillent à l'étranger. Proposons-leur de revenir en France ! 150 000 infirmières ont préféré quitter cette belle profession ces dernières années. Proposons-leur de retrouver le chemin des hôpitaux en rendant le métier attractif, notamment avec une hausse des salaires de 300 euros. Ouvrons les ailes non utilisées des hôpitaux pour augmenter nos capacités d’accueil.

 

LA PROTECTION DE LA POPULATION est une chose trop sérieuse pour être laissée entre de telles mains.

Il faut enfin limiter les risques de contamination, avec l'accès au masque gratuit pour tous, geste barrière le plus efficace mais inaccessible financièrement pour de nombreux Français !

IL EST MAINTENANT URGENT DE CONSTRUIRE UNE VÉRITABLE

STRATÉGIE DE LUTTE CONTRE L'ÉPIDÉMIE, élaborée démocratiquement, placée sous le contrôle de la nation et de ses représentants. Toute la transparence doit être faite sur les véritables sources de contamination, sur la base d'études et de statistiques vérifiées. Les besoins de prévention et de traitement des malades doivent être précisément recensés, à l'échelon national comme à celui des territoires. La réponse aux exigences de préservation de la santé de chacune et chacun doit s'accompagner d'une politique forte de lutte contre la pauvreté qui explose, par un renforcement des aides et une sécurisation de l'emploi et de la formation.

SEULE UNE VRAIE DÉMOCRATIE SANITAIRE, associant professionnels de santé, organisations syndicales et associatives concernées, administrations et élus sera de nature à mobiliser les forces vives du pays. Comme il l'avait fait au printemps, le PCF demande la mise en place d'un comité d'urgence nationale, prenant appui sur des structures similaires dans les territoires.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :